Algavare, Portugal

Depuis lundi, j’ai découvert le Portugal et plus precisement la region de l’Algavare, dans le sud. 

     
    
    
    
 Nous avons préféré la petite ville pittoresque de Faro comme centre  et nous avons etabli résidence à Montenegro. La vie au Portugal est tout ce qu’il y a de plus paisible. Les promenades en bateau ou celles à pieds etait un régal. Le blanc des rues, le bleu du ciel et la mer, les personnes agées à l’ombre des rues… L’île aux pêcheurs, les îles désertiques,  le cout de la vie, l’odeur du poisson, les plats typiques. ❤️

Pour l’instant je n’ai pas encore vu Lisbonne; j’ai hâte.

Plaidoyer pour l’introversion

   Je me suis découverte depuis quatre ans (l’ouverture de mon blog d’ailleurs), un intérêt pour l’analyse, sinon la compréhension des traits de personnalités, des caractères, des individus. Que ce soit sous le prisme des différents courants sociologiques,  de l’astrologie – et non pas celui de l’horoscope ! – de la psychanalyse, le MBTI, les énagrammes et les différents sites qui renseignent sur les types de personnalités possibles et jamais non-exhaustifs dont la race humaine regorge. Bref, la Sociologie aura beaucoup joué dans mon rapport au monde aujourd’hui. Depuis quelques temps, c’est donc avec joie et un certain soulagement que j’ai vu fleurir ça et là sur le monde fabuleux des internets des articles sur l’introversion et son recalibrage si je puis dire. L’introversion est l’un des principaux axes de personnalité érigés par le psychanalyste Carl G.  Yung. Exit donc les clichés sur la timidité, le manque de personnalité ou encore le non-dynamisme des introvertis. Petit rappel : « L’introversion désigne l’« état, ou la tendance, orienté par une gratification interne et le bien-être mental de l’individu concerné.» Certains romanciers caractérisent les introvertis comme des individus dont l’énergie psychologique se concentre à travers la réflexion et qui diminue durant une interaction sociale. Les individus introvertis seraient plus réservés et moins bavards en groupe. Ils prennent plaisir lors d’activités solitaires comme la lecture, les écrits, l’utilisation d’un ordinateur, ou la balade. Les artistes, compositeurs, ingénieurs, sculpteurs et autres métiers artistiques sont des activités hautement introverties. L’individu introverti prend plaisir seul plutôt qu’en groupe, bien qu’il puisse apprécier des activités entre amis. Il préfère se concentrer sur une activité simple et observe les situations avant d’y participer (…)  L’introversion n’est pas identique à la timidité ou à l’isolement social. Ces individus préfèrent généralement des activités solitaires plutôt que sociales (…). » Wikipédia.

Au delà des écrits, voici une vidéo édifiante de Susan Cain, qui montre avec justesse le rapport des introvertis au monde.

   Toujours dans mes recherches sur la compréhension des traits de personnalités, j’y ai découvert que nous vivions dans un monde où l’extraversion est le trait le mieux perçu et édifié comme étant celui de la normalité. Il faut être dynamique, énergique, toujours souriant(e), sociale pour être accepté(e) dans les différents groupes de socialisation que nous rencontrons au cours de notre existence : la famille, l’école, le travail etc. Nos sociétés extraverties nous renvoient en permanence que la normalité c’est de sortie tous les week-ends, que parler sans cesse est une marque de caractère et d’assurance. Et nous prescrivent d’intérargir encore et toujours avec les autres. Que le dynamisme et l’action perpétuelle sont les signes d’une bonne santé émotionnelle et sociale. Que la solidarité, la compétitivité et la mise en avant de sa personne constituent les clés pour la réussite. Le groupe comme fondement de l’être et non l’être lui-même.

Continue reading

Yellow Mellow

Je pense que je suis revenue du Congo, obsédée par les couleurs. J’ai une envie irrésistible de mettre les couleurs criardes en avant (quoique j’ai toujours eu un attrait pour celles-ci) et de les porter. C’est sûrement mon côté sapologue qui refait brutalement surface ! L’appel de l’été y est pour quelque chose. Sinon, la petite besace qui pend à mon épaule à été l’un des coup de coeur de mes souvenirs du Congo, en plus des bracelets, fruits exotiques et nourritures locales, qui avaient bien évidemment leur valise de 23 kilos réservée !

Ithaque

IMG_1614

 

Je me suis éloignée de ton incertain  berceau

Trouvant refuge, terre d’asile homérique

Une décade à étirer tes racines mon Afrique

O Congo, Ithaque tropicale de mes idéaux

.

Orpheline, me revoilà en ton sein nourricier

Tes fruits doux parfum de la madeleine enivrante

Orfèvres et ambroisie de mes souvenirs  mutilés

O Brazzaville, Ithaque retrouvée et éblouissante

.

Il me faut déjà te dire mes adieux

Voici que les mots manquent et deviennent pieux

Mon âme elle te crie son amour et sa dévotion

.

Entends-tu les chants de mon triomphant retour ?

Regarde mes abysses, sonde mon coeur et ses autours

Lis-y l’impossibilité pour lui de résister à ton éternelle séduction.